Pour ce premier tournoi on alignait 9 discos motivés, c'est pas énorme à priori mais il semblerait que ça ait suffit !! 3 joueurs aguerris par des années de pratique à un niveau honorable : Patrice et Cyril (alias les Twins) et Pierril (alias l'ancêtre (désolée mais ça marche à chaque fois !!)) 4 joueurs capitalisant une petite expérience ici ou la en tournoi : Alban, François (alias Fransouille), Christophe (alias Eddy) et moi même. 2 joueurs débutant l'Ultimate cette année et pour qui cette date représentait le premier vrai tournoi outdoor : Anne Laure et Yvan.

Un berlingo et un Kangoo au départ de Nîmes et un TGV au départ de Paris pour un rendez vous à Bordeaux Stadium le samedi matin….et c'est parti !

Retrouvailles éclaires à 10H30 autour du café et rapidement Cyril nous propose d'aller courir un peu pour préparer l'échauffement ( et oui, je sais depuis ça qu'on ne s'échauffe pas à froid !) Ensuite série de gammes, de lancer, et d'accélérations, sauts, roulades avant, arrières, rampage sous les barbelés, grimpage de mur de 3 m, jump dans une mare de bout ….pour commencer le match sur notre second souffle qu'ils nous disent ! Bon j'exagère à peine, mais sincèrement après 3 min de chauffe, c'est l'effet que ça m'a fait ! Palpitations, sueurs froides et tout le bazar, j'ai bien cru que les discos allaient commencer le tournoi à 8. Heureusement, Pierril me rassure tout de suite : " tu devrais peut être prendre rendez vous chez un cardiologue"……………………..mmfff. Oui c'est vrai qu'avant d'enchainer 8 h de sport intensif en 2 jours, c'est pas con de s'assurer qu'on n'a pas un souffle au cœur ! "Respire par le nez, c'est la pression qui monte !" Ah bon ! Fransouille, tu crois ? ça te fait ça toi aussi ? snif…ah oui ça marche ! Tout ça pour dire, qu'on était pas parti pour regarder l'herbe pousser, ou faire le tour des vignobles… l'objectif affiché était gagner le tournoi. Et ben, moi ça m'a coupé les jambes !

Bon finalement, notre premier match commence à 12h30, contre les BTR de Toulouse. Equipe 2 certes, mais fourbi d'expérience et de conseils de vieux roublards du frisbee comme chez nous, ce n'est pas gagné d'avance ! Heureusement ils se sont couchés tard et bien remplis et malgré un premier point pour eux, la suite ne leur laisse pas le temps d'apprécier les petits rayons de soleil agréable de cette matinée. On prend l'avance et on la garde jusqu'à la fin du match, dans un déroulé qui laisse la place à chacun des 9 bleus que nous sommes. 13 points à 5, c'est emballé. Une grande satisfaction s'ensuit et un soulagement de s'être trouvés, et de pouvoir compter les uns sur les autres !

Le deuxième match arrive tout de suite derrière : ce sont les 33 Tours de Bordeaux, à qui nous allons chanter la chanson, cette fois ci. Ils sont 16 et nous… toujours 9 ! Beaucoup de filles dans leur équipe, Anne-Laure et moi jouons ensemble aussi souvent que nous pouvons car ils alignent 3 filles pratiquement à chaque point. Mais elles ont l'expérience et la technique et le jeu est joli. Nous prenons l'avantage après un premier point entré en défense et marqué sur le turn. Et nous le garderons jusqu'au bout pour finir à 13-4. La confiance s'installe. On est tout fiers et déjà un peu fatigués. Il est 15H30, on va se restaurer puis préparer notre dernière match de la journée à 17H

C'est Philou que nous retrouvons pour ce dernier effort avec une équipe mixée de Perpignan et de l'île de Ré : Perp'île de Ré. (j'avais compris Per'pine de Raie mais on m'a dit que j'avais l'esprit mal tourné !) Bon niveau aussi pour cette rencontre sympa. Première mise en échec sur quelques points pour nous qui va générer de petites tensions dans l'équipe, des erreurs et maladresses pour certains mais qui ne tiendront pas les 4 spectateurs en haleine bien longtemps puisque le score final est de 12-6 pour nous…

Bon Philou se fait encore gentiment sabré par ses ex-coéquipiers, mais c'est de bonne guerre, enfin nous semble-t-il !

La première journée s'achève. Nous sommes cuits. On a tenu tous les match dans la même énergie et motivation, tendus comme des strings dirait l'Ancêtre. Aucun maillon faible dans cette équipe ne s'est dévoilé. On débriefe rapidement, on débat sur l'intérêt ou pas de s'engueuler pendant le match…comme les avis sont partagés mais respectés on décide de ne plus en parler.

Comme nous sommes hébergés chez l'habitant, nous avons rendez vous chez nos hôtes, Katja et Christian, pour l'apéro.

Deuxième épreuve initiatique de la journée proposé à nos jeunes : la course d'orientation. Principe du jeu: descendre de voiture pour finir les 400 derniers mètres à pied sans carte afin de rejoindre la maison de nos hôtes et pouvoir enfin se doucher. Participants : Anne-Laure, Yvan et Alban

Tous les autres, déjà douchés, rentrent en voiture, aidés de 2 appareils GPS.

Les premiers mettront plus d'une heure à retrouver le nid, les seconds…45 min ! Initiation validée !!!!

Je passerais sur l'horreur du stationnement en centre ville bordelais pour aborder tout de suite le déroulé de la Party…qui ne s'est pas vraiment déroulée puisque nous sommes restés 3h à table, affamés à attendre les plats africains que le resto la Bamboula était sensé nous servir ! Je me souviens avoir entendu lors d'un séjour en Afrique que lorsqu'on commande du poulet dans un resto africain il faut être patient car le poulet est tué à la commande ! Et bien c'est sans doute une explication puisque nous étions 70 à en manger !

Epreuve de patience alors, pendant laquelle l'Ancêtre et Coach refont les matchs, Fransouille et Eddy clignent des yeux entre les pauses clope du premier, Alban et Yvan se demandent où ils sont tombés finalement, Anne-Laure révise son allemand au coté de Andréa et moi même dessaoule de mon mojito bien tassé en me tortillant sur la chaise plutôt qu'en dansant le zouk comme espéré…. Alors que la température du lieu avoisine la moyenne estivale dakaroise, nous prenons l'air dans la rue et supportons tant bien que mal le spectacle attristant d'une allumée bordelaise à la rechercher d'une pissotière….no comment.

On zappe la boîte humide et sordide pour rapatrier notre troupe munie de quelques bières "négociées" à l'épicerie de nuit par Coach et Eddy, et finir la soirée dans l'agréable jardin de Katja et Christian, où studieux jusqu'au bout, nous révisons la "discobelette", tactique pour le lendemain !!!

Le dimanche se lève sur un bruine matinale et sur notre motivation intacte, ravivée par cette nuit de sommeil. Le premier match est à 11H30, nous retournons au stadium pour refaire un échauffement commando. Je suis dans une forme détonante et me dit que finalement j'ai peut être raté une carrière en treillis. Nous alignons 7 taureaux fumants et grattant du pied sur la ligne, pour un premier match contre Larzac Unifié, équipe composé de ressortissants de Rodez et de Montpellier… Si le score de ce match confirme notre position leader sur le tournoi, 13-6, le jeu est tendu et met nos nerfs à l'épreuve…passons.

Le second match nous permet d'affronter la seconde équipe Bordelaise : les Face B ! Nombreux eux aussi, ils alignent 3 filles handlers, un point sur deux. Anne-Laure et moi sommes sur les rotules mais encore debout et à fond ! C'est sur le score de 13-4 que nous terminerons cette rencontre, en remportant une nouvelle victoire !

Invaincus du tournoi, nous nous préparons à affronter les BTR à nouveau, mais en finale cette fois ci. Je ne me souviens pas trop du déroulé de ce match tant je l'ai joué sans lever la tête et sans regarder le score. Je me souviens d'une baisse de régime lors d'une défense de zone posée par nos adversaires que nous avons eu réellement du mal à remonter. Mais notre défense, solide tout le tournoi et confirmée sur ce match, nous permet de récupérer le disc et de remonter le score grâce à quelques longues bien placées et bienvenues de nos anciens !!!

Nous remportons ce match sur le score de 13-7 et le tournoi par la même occasion. Soulagés, heureux, conquis, douloureux, souriants, …c'est trop bon !

Une bière gagnée, avalée… Nous repartons vers nos peinâtes le sourire aux lèvres et les jambes tendues ! Nous apprendrons le lendemain que notre motivation était un peu surdosée pour le goût de certains ! Charge à nous la prochaine fois, d'être un peu plus "WANAGAIN ET BISTOUFLY", tout en restant : LET'S GO ! DISCO………..BAAALLLLS !!!

Merci à tous et vivement le prochain.

Julie